Christina Noble

Christina_Noble

Aucun scénariste n’aurait osé écrire une telle histoire ! Une enfance de misère dans une Irlande des années  1950, une mère qui meurt trop tôt, un père alcoolique et violent, la rue, la nourriture prise dans les poubelles, l’orphelinat et la séparation de la fratrie, un viol, un enfant né de ce viol et arraché à sa mère, un mariage suivi de violences conjugales puis l’arrivée de la lumière avec une  vie consacrée aux enfants du Vietnam. C’est beaucoup trop pour être crédible.

On dit que la réalité dépasse souvent la fiction. C’est ici le cas avec ce film racontant l’incroyable parcours de Christina Noble qui, après une jeunesse dévastée, ressentira une attirance inexpliquée pour le Vietnam. Difficile de rester insensible en visionnant un tel film…

Lorsqu’elle arrive au Vietnam en 1989 – un pays qu’elle n’aurait pas su situer sur une carte – Christina ignore ce qu’elle vient y chercher. Guidée par une intuition, cette irlandaise de caractère pressent qu’ici sa vie va changer. Sa rencontre avec deux petites orphelines livrées à elles-mêmes va la renvoyer à son propre passé. Celui d’une gamine des quartiers déshérités de Dublin, qui, elle aussi, a connu la pauvreté, la violence, l’abandon… Pas d’hésitation : la main qu’on ne lui a pas tendue à l’époque, elle va la tendre maintenant à ces fillettes et leur rendre leur enfance. Ce qu’elle ignore encore, c’est qu’il y en aura bientôt des milliers. Pour tous ces enfants, Christina va devenir « Mama Tina »…

Le grand mérite de ce film est de montrer clairement un chemin de vie jalonné d’épreuves douloureuses aboutissant à la prise de conscience de la mission de vie. Dès l’enfance, Christina possède une foi profonde et rude (elle tutoies Dieu à haute voix). Grâce à cette foi et l’écoute de son intuition, elle va déplacer des montagnes et réussir à créer une fondation pour aider les enfants pauvres dans un pays communiste pourtant hostile aux interventions de l’occident.

A l’âge de 70 ans, cette femme au caractère bien trempé continue aujourd’hui en 2015 à diriger la « Christina Noble Children’s Foundation » dont l’action s’étend maintenant en Mongolie. Ella a aidé individuellement 700 000 enfants et 300 000 familles avec comme maîtres mots, selon ses propres termes, amour inconditionnel, respect et dignité.

 

Film Irlandais sorti en 2015
Réalisateur : Stephen Bradley
Actrices : Deirdre O’Kane, Sarah Greene, Gloria Cramer Curtis
Récompenses : Festival international du film de Dallas : Prix du public (2014) – Festival du Film de Newport  : Meilleur Film Etranger (2014) – Festival international du film de Santa Barbara : Panavision Spirit Award for Independant Cinema (2014) – Festival du film irlandais de Boston : Best Feature (2014).

Avez-vous un avis sur ce film ?

Laissez un commentaire ci-dessous.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire