Musique et spiritualité

Selon moi, la musique n’est pas seulement une succession de notes ou de sons produits par un instrument. La musique existe déjà en nous. A l’instant même où il y a source de vie, il y a musique.

Ce n’est pas du tout la compréhension de la musique qui compte au final, mais les sensations que l’on éprouve sous l’effet de ses vibrations en l’écoutant !

Je joue la Fantaisie Opus 17 de R. Schumann

 

Voici un document d’archive témoignant d’une période de ma vie durant laquelle je me consacrais entièrement à mes activités de pianiste et de pédagogue et que j’ai adorée.

Dans cet extrait de concert donné en 2005, j’interprétais le 1er mouvement de la Fantaisie Opus 17 de Robert Schumann.

En 1836, Robert Schumann, alors âgé de 26 ans, est éperdument amoureux d’une jeune pianiste virtuose, Clara Wieck. Malheureusement, le père de Clara le plonge dans un profond désespoir en lui refusant la main de sa fille (qu’il épousera cependant quatre ans plus tard). C’est dans ce contexte que le jeune Schumann compose la Fantaisie en ut majeur op. 17. Cette œuvre monumentale, véritable sommet de la musique romantique, se pose avant tout comme un formidable et poignant cri de désespoir amoureux.

Pour le 1er mouvement, Schumann a précisé « à jouer d’un bout à l’autre d’une manière fantasque et passionnée ».

Je chante pour vous une prière du cœur

Un baume pour le cœur… en hommage à notre belle planète !

« La musique est ce qui nous permet de nous entretenir avec l’au-delà. »

Robert Schumann (1810-1856)Compositeur

Je joue pour vous l’Hymne à l’amour

L’art et le monde invisible ne font qu’UN…

Un avis, une remarque, un ressenti ?
Laissez un commentaire ci-dessous.