Interview de Sabine Bazillio à propos de la création de son oracle

Lorsque l’on parcourt un chemin d’évolution spirituelle, on a bien souvent une grande soif de connaissance, d’expériences et de curiosité.

Mais cette quête d’épanouissement personnel n’est pas toujours fluide. Transformer un mode de fonctionnement et une certaine vision du monde demandent bien souvent du courage pour y parvenir…

Ainsi, il arrive parfois que nous ressentions quelques inquiétudes quant à notre situation actuelle et que nous ayons besoin d’être rassuré, d’être éclairé.

Le jeu de cartes que l’on nomme « Oracle » peut être une réponse à ces inquiétudes.

C’est ce qu’a bien compris Sabine Bazillio en créant son propre oracle « L’AUDACE DE L’ÂME ».  Son rôle est de vous éclairer sans que vous n’ayez aucun effort à fournir ! Il vous donnera des clés et des conseils en toute simplicité.

Parce que j’ai assisté à sa gestation et à sa naissance avec, je l’avoue, beaucoup de plaisir, j’ai souhaité que Sabine partage l’histoire de son oracle au travers de cette vidéo.

Je suis donc heureuse de vous présenter le magnifique Oracle de Sabine : « L’AUDACE DE L’ÂME » !

Le site web de « L’AUDACE DE L’ÂME » : http://audacedelame.fr

Acheter le coffret « L’AUDACE DE L’ÂME » : Cliquez ici

Tout le monde peut se connecter à son intuition !

Chacun possède sa propre définition de l’intuition. Certains la perçoivent comme une petite voix, une sorte de sagesse intérieure. D’autres la définissent comme une sensation, un ressenti, une certitude ou une évidence.

D’autres encore disent écouter leur cœur ou faire appel à leur instinct, à leur flair ou à leur sixième sens. Les artistes parlent d’inspiration et les scientifiques de révélation ou d’éclair de génie.

Voulez-vous savoir comment développer votre intuition et créer cette reliance entre terre et ciel ?

Le 26 janvier 2018, j’ai eu l’occasion de donner une conférence sur ce thème à l’IAE de Nice. Le titre exact était « Tout le monde peut se connecter à son intuition ! ».

Ce fut là, je crois, un grand moment d’émotion entre le public et moi…

Au cours de cette conférence, j’ai pris beaucoup de plaisir à présenter au public mes collaborateurs favoris qui m’assistent dans le développement de l’intuition des personnes que j’accompagne : je veux parler bien-sûr des dauphins, ces maîtres télépathes venus enseigner l’amour aux humains !

Je vous propose d’écouter cette conférence. Vous y trouverez peut-être des réponses à vos interrogations concernant l’intuition et le monde invisible. N’hésitez pas à poser des questions sur le sujet et si vous avez été touché par cette conférence, partagez-là autour de vous pour que ce message puisse se propager.

Si vous souhaitez nager avec les « collaborateurs » de Barbara (les dauphins), cliquez sur ce bouton :

Je joue la Fantaisie Opus 17 de R. Schumann

Voici un document d’archive témoignant d’une période de ma vie durant laquelle je me consacrais entièrement à mes activités de pianiste et de pédagogue et que j’ai adorée.

Dans cet extrait de concert donné en 2005, j’interprétais le 1er mouvement de la Fantaisie Opus 17 de Robert Schumann.

En 1836, Robert Schumann, alors âgé de 26 ans, est éperdument amoureux d’une jeune pianiste virtuose, Clara Wieck. Malheureusement, le père de Clara le plonge dans un profond désespoir en lui refusant la main de sa fille (qu’il épousera cependant quatre ans plus tard). C’est dans ce contexte que le jeune Schumann compose la Fantaisie en ut majeur op. 17. Cette œuvre monumentale, véritable sommet de la musique romantique, se pose avant tout comme un formidable et poignant cri de désespoir amoureux.

Pour le 1er mouvement, Schumann a précisé « à jouer d’un bout à l’autre d’une manière fantasque et passionnée ».